Flash Infos:
Entretien Diagnostic: Jeune, ton Conseiller Emploi est disponible. Rends-toi dans l’Agence ou le Guichet Emploi Jeunes de ta localité pour ton Entretien Diagnostic.

Détail d'actualité



Le Ministre Mamadou Touré a procédé à la remise officielle de chèques et de certificats de fin de formation à 20 jeunes diplômés, dont 10 femmes, retenus dans le cadre de la phase pilote du projet « Enable Youth ». C’était ce mardi 22 décembre 2020 à la salle de conférence du Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

                                                                                                                        

Le projet « Enable Youth » est un programme national d’insertion des jeunes dans le secteur agricole. L’objectif est de faire d’eux des entrepreneurs agricoles à travers l’agri-business. Les 20 premiers bénéficiaires ont passé avec succès les différentes étapes de la phase pilote, notamment la sélection et l’incubation c’est-à-dire leur prise en main dans un centre d’incubation afin de renforcer leurs capacités opérationnelles mais aussi peaufiner leurs plans d’affaires. 

Après la subvention d’un montant de 500 655 084 francs CFA, ces agripreuneurs bénéficieront également de leur installation, de suivi et d’accompagnement dans le cadre de la réalisation de leurs projets. La réalisation de ce projet va générer 219 emplois directs. 

À travers leur porte-parole, les 20 agripreuneurs ont exprimé toute leur reconnaissance au président de la République, Alassane Ouattara et au gouvernement pour la mise en œuvre de cette vision. Quant au Ministre Mamadou Touré, il a souhaité plein succès à ces jeunes entrepreneurs tout en les invitant à demeurer des modèles pour les futurs bénéficiaires. Environ 1300 jeunes bénéficieront de financement, chaque année.

Démarré en janvier 2018, le projet « Enable Youth » vise à lutter contre le chômage tout en améliorant la production agricole nationale. Il est le fruit d’une collaboration entre trois entités : la Banque Africaine de Développement (BAD) qui a octroyé une ligne de financement à hauteur de 800 millions au Fonds Africain de Développement (AFD), le Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes et le Ministère de l’Agriculture