FLASH INFO
AGIR POUR LES JEUNES de la Région de la Marahoué : Le Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes à travers l’Agence Emploi Jeunes organise, dans le cadre du Programme Social du Gouvernement, la cérémonie de remise de chèques aux bénéficiaires de l'opération AGIR POUR LES JEUNES de la Région de la Marahoué, ce mercredi 23 septembre 2020 à 14H au terrain du centre culturel HKB de Bouaflé. | Information : Afin de faciliter l'effort national de lutte contre la propagation du coronavirus, l'Agence Emploi Jeunes porte à la connaissance de tous que l'ensemble de ses services est disponible via sa plateforme technologique. Vous êtes donc invités à vous rendre sur www.emploijeunes.ci, sur nos pages Web ou à appeler le 98 197 pour toutes informations. En plus des consignes d'hygiène, limitons nos déplacements. | Bon à savoir : Tous les services de l’Agence Emploi Jeunes sont totalement gratuits. Pour en bénéficier, il vous faut vous inscrire sur le site de l’Agence www.emploijeunes.ci  | Inscription : Continuez de vous inscrire sur notre site pour bénéficier de toutes nos offres. |





Une vingtaine de bénéficiaires de la phase transitoire du Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel (FASI) ont reçu, hier mardi 26 mai 2020, à Abidjan, leurs chèques.

Dans sa volonté de soutenir les acteurs économiques et les populations rendus vulnérables du fait de la crise sanitaire, le gouvernement ivoirien a élaboré un plan social, économique et humanitaire. Ainsi, plusieurs appuis ont été mis en place dont le Fonds national de solidarité Covid-19,

Le Fonds de soutien aux grandes entreprises, le Fonds de soutien aux Petites et moyennes entreprises (PME) et le Fonds d’appui aux acteurs du secteur informel. En ce qui concerne la dernière cité, la phase transitoire de son opérationnalisation a été lancée, le 14 mai 2020, pour  prendre fin le 15 juin prochain. Ainsi, hier mardi 26 mai 2020, au Plateau, le ministre de la Promotion de la  jeunesse et de I ’Emploi des jeunes, Mamadou Touré, a remis des chèques à une nouvelle vague comprenant une vingtaine de bénéficiaires, en présence des ministres auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de I ‘Etat, Moussa Sanogo; de la Promotion des PME, Félix Anoblé et de l’Artisanat, Sidiki Konaté. En tant que responsable du ministère qui pilote le secrétariat exécutif du Fonds, Mamadou Touré a indiqué que 2269 personnes ont bénéficié à ce jour d’un montant de 600 millions FCFA. Par ailleurs, le ministre a félicité le président du comité de gestion et le secrétariat exécutif pour l’excellent travail qui a été fait jusqu’ici. "Nous sommes dans la phase transitoire de l’opération lancée le 14 mai 2020 et qui va se poursuivre jusqu’au 15 juin.

Ce fonds est initialement doté d’une enveloppe de 100 milliards FCFA. Et le gouvernement a bien voulu débloquer pour la phase transitoire 10 milliards pour 40 000  bénéficiaires a-t-il relevé. Aussi, a-t-il insisté sur la transparence dans l’octroi de ce fonds a travers l'identification des bénéficiaires. Il a invité, par ailleurs, tous les acteurs du secteur à se faire enregistrer sur la plateforme en ligne ou à s’identifier physiquement auprès des différentes Agences emploi jeunes. "ll a été aussi demandé aux démembrements des ministères sectoriels et à l’ensemble des chambres consulaires de désigner des points focaux dans les différentes localités”, a-t-il souligné tout en plaidant auprès de ses collègues afin qu'ils l'aident dans ce sens. Ces derniers, selon Mamadou Tourè, auront la charge de s’assurer de l’effectivité de l’opération dans leurs zones respectives. ll a également annoncé le lancement, ce même jour, de la campagne de communication autour de ce fonds afin de permettre aux 40 000 bénéficiaires de s’inscrire à cette phase transitoire pour bénéficier des subventions allant de 200 000 (secteur du commerce et de l’artisanat) a 300 000 FC FA (pour le transport et la restauration). Aussi, a-t-il insisté sur le non remboursement de cette subvention tout en mettant en garde les demandeurs contre les personnes indélicates qui tenteront de les gruger en monnayant ces appuis. “Pour tout acteur, qu’il soit de notre dispositif ou d’un autre, qui se fera prendre, nous serons sans pitié”, a-t-il averti.

Aux bénéficiaires, il a indiqué que le président de la République et le Premier ministre, à travers ce fonds, désirent les aider à relancer leurs activités. Le ministre a également fait savoir qu'ils seront accompagnés de sorte à ce que les ressources octroyées soient réellement utilisées à bon escient. Herman Nicoué, secrétaire exécutif du comité de gestion du fonds, a souligné qu’après l’identification des bénéficiaires suivront le financement par divers mécanismes puis l'encadrement et la formation. Et comme critère d’octroi, il a cité l'existence d’une unité informelle, le préjudice subi du fait de la crise (arrêt des activités) et le justificatif d’existence avant la survenue de la crise.

Amadou Diallo a, quant à lui, fait la présentation de la plateforme d’identification des bénéficiaires qui se penche également sur l'information et les conseils.

Le FASI est doté d'une enveloppe de 100 milliards FCFA. Le programme de financement est prévu pour une durée de 45 mois, soit 3 ans et 9 mois. Les trois premiers mois visent à identifier les bénéficiaires avant les 6 autres mois qui seront consacrés a la formation, au suivi et à l’accompagnement de ceux-ci. Après la phase transitoire (subventions non remboursables) les autres bénéficiaires disposeront de 36 mois pour le remboursement des prêts octroyés.

AUDREY BONL – RASSEMBLEMENT