FLASH INFO
Phase 2 de AGIR :  La soumission des projets se fera du 16 au 23 septembre 2019 dans toutes les agences de la Coopec et de l'Agence Emploi Jeunes. | participation de AEJ à Nestlé Campus Jeunes 2019 : L’Agence Emploi Jeunes participe, du 27 au 28 août 2019, à la 2e édition du Nestlé Campus Jeunes 2019. | Campagne FRR : Lancement de la phase de recrutement pour les Formations de Reconversion et de Requalification gratuites au profit de 2000 jeunes du 08 juillet au 31 août 2019. Pour plus d'info appeler le 98097 | Bon à savoir : Tous les services de l'Agence Emploi Jeunes sont totalement gratuits. Par exemple, le retrait et le dépôt des dossiers dans le cadre du projet Agir pour les Jeunes, ne sont soumis à aucun frais , et ce,sur l'ensemble du territoire national. | Formations Complémentaires Qualifiantes 2019 : Postulez massivement aux offres de formation disponibles sur notre site. | Inscription : Continuez de vous inscrire sur notre site pour bénéficier de toutes nos offres. |





Informer le public sur ses activités, notamment ses projets pour le secteur de l’imprimerie. C’est le sens de la présence de l’Agence Emploi Jeunes(AEJ) à la Semaine des imprimeurs, qui s’est tenue les 29,30 et 31 Mai 2019 à la Bibliothèque nationale au Plateau. A cet effet, elle y a ouvert un stand pour expliquer aux visiteurs ses missions et surtout ses solutions pour l’insertion professionnelle des jeunes. Mieux, l’AEJ a fait une communication, le vendredi 31 Mai, sur les opportunités qu’elle offre à la jeunesse ivoirienne.

Au public qui a fait le déplacement à l’amphithéâtre de la Bibliothèque nationale, M.GNAMAN Yannick, Chef de l’Agence Prestige des II-Plateaux, a présenté l’Agence Emploi Jeunes, en particulier ses actions en faveur de la réinsertion des jeunes et des femmes. Aux acteurs du secteur de l’imprimerie, qui l’ont interpellé sur les réponses que peut apporter ce service public d’emploi aux préoccupations spécifiques du secteur, « l’ambassadeur » de l’AEJ s’est voulu rassurant.

M.GNAMAN Yannick, Chef de l’Agence AEJ Prestige des II-Plateaux

Il a d’abord indiqué que l’Agence Emploi Jeunes peut les aider à accueillir des stagiaires auxquels ils pourront donner des connaissances pratiques dans le secteur de l’imprimerie. Et cela, à travers son programme de Stage de qualification ou d’acquisition de compétences. « Ce type de stage vise à permettre aux jeunes d’acquérir une première expérience en entreprise et donc une culture d’entreprise », a expliqué M.GNAMAN.

Afin d’accompagner l’entreprise qui accepte de leur offrir cette opportunité, l’Agence Emploi Jeunes octroie une prime de 45 000 FCFA par mois au stagiaire et cela sur 6 mois. Avec la possibilité pour l’entreprise en question de prolonger ce stage de 6 mois encore si elle en exprime le besoin. Les primes du stagiaire étant toujours prises en compte durant ces 6 autres mois par l’Agence Emploi Jeunes. A charge pour l’employeur de compléter cette prime en y ajoutant 20 000 FCFA, portant ainsi à 65 000 FCFA la prime mensuelle du stagiaire. En contrepartie, l’entreprise bénéficie d’un allègement d’impôt, a encore souligné le représentant de l’AEJ. Non sans préciser que ce partenariat n’est signé qu’avec une entreprise légalement constituée.

Le Chef de l’Agence Prestige des II-Plateaux a, par ailleurs, fait savoir que l’Agence Emploi Jeunes peut fournir aux entreprises du secteur de l’imprimerie des jeunes en quête d’un premier emploi. Ces jeunes, a-t-il expliqué, auront au préalable bénéficié d’une formation visant à adapter leur profil au besoin du marché de l’emploi. Cette formation s’inscrit dans le cadre du programme de Compétences Complémentaires Qualifiantes( CCQ). « Beaucoup de jeunes n’ont pas le profil adapté à certains postes d’emploi. Ces formations visent à corriger ce déséquilibre de qualification et elles sont adossées aux besoins des entreprises », a encore souligné M.GNAMAN.

Il a alors fait savoir aux acteurs du secteur de l’imprimerie que la possibilité leur est offerte d’exprimer à l’AEJ des besoins en formations spécifiques à leur corps de métier. Ainsi, des jeunes candidats à l’emploi pourront être formés par des partenaires de l’Agence Emploi Jeunes. Il a également dit aux imprimeurs qu’ils peuvent adresser eux-mêmes à l’AEJ des curricula de formation, propres à leur secteur d’activité, lesquels pourraient être validés et la formation dispensée par des acteurs du secteur.

Interrogé sur le cas spécifique des handicapés et des femmes, le représentant de l’AEJ a indiqué qu’un programme spécial est prévu pour les personnes en situation de handicap. « Le montant qui y est alloué est considérable », s’est contenté de dire M. GNAMAN. S’agissant des femmes, il a insisté sur le fait qu’un point d’honneur est mis sur l’autonomisation de la femme, notamment à travers le volet Entrepreneuriat. Mais, a-t-il déploré, elles ne se bousculent pas aux portes de l’Agence Emploi Jeunes pour venir saisir ces opportunités. Après toutes ces explications, le maître de cérémonie s’est dit heureux que cette conférence publique ait permis à l’AEJ de se connecter désormais à nombre de jeunes gens et jeunes filles qui avaient une méconnaissance de ses missions voire de son existence.